Perdu de vue…

002_VIADUC GARABIT-001

Et dire que cette (ces photos) ont déjà 14 ans!

J’ai d’ailleurs hésité à mettre cet article dans la rubrique « le passé »…

On perd parfois les gens de vue…ce fut le cas avec Babeth.

Je l’ai connu en région parisienne il y’a quelques années et ma venue ici en province a fait que nous nous sommes petit à petit perdu de vue. Par sa faute…par la mienne…je ne sais pas…par la nôtre sans doute.

Vous vous souvenez de cette émission présenté par Jacques Pradel?  Oui oui les plus anciens s’en souviennent  🙂

Chose étonnante (oui et non) j’ai toujours gardé contact avec ses parents (je leur envoie chaque année mes vœux) et j’ai parlé de Babeth justement dans ceux de cette année. Je ne connais pas vraiment son papa et sa maman, juste pour y être allé deux ou trois fois (ils habitent du coté de Nantes) mais j’ai beaucoup aimé ces gens et moi, quand j’aime, j’essaye de garder ne serais-ce qu’un petit lien.

Bien entendu, si les personnes ne donnent pas signe de vie je n’insiste jamais. C’est leur choix. Il faut donc le respecter.

Il y’a quelques semaines, j’ai reçu un très long mail de sa part. Je vais bientôt lui répondre.

Les choses changent vite en quelques années et parfois en quelques mois. Je ne vous raconterai pas sa vie non mais le principal est que nous ayons repris contact…même des années plus tard.

Cela ne vous est jamais arrivé de retrouver des gens que vous avez perdu de vue?

10_LAC CHARPAL-001

Publicités

4 commentaires sur « Perdu de vue… »

  1. Génial d’avoir repris contacte. Je ne suis pas bien vieille je n’ai  » que  » 33 ans mais moi aussi il y a des gens que j’ai perdu de vue et que j’aimerais bien revoir. Mais bon c’est difficile de se pointer en disant  » Coucou c’est moi, tu te souviens comme nous étions amis dans le temps. » c’est le genre de chose que je n’oserais pas faire et pourtant je suis persuadée que j’aurais de bonnes surprises.

    J'aime

  2. Souvent, quand on s’est perdu de vue, c’est qua la vie nous a séparés, et les retrouvailles sont parfois décevantes: on n’a plus rien à se dire, on est devenus trop différents…
    Parfois aussi, c’est extrêmement émouvant: c’est là-dessus que jouait jacques Pradel dans son émission…
    ¸¸.•*¨*• ☆

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s